Bygmalion lâche la chaîne Matélé de Saint-Quentin, la ville de Jérôme Lavrilleux

le
0

Bygmalion lâche la chaîne Matélé de Saint-Quentin, la ville de Jérôme Lavrilleux
Bygmalion lâche la chaîne Matélé de Saint-Quentin, la ville de Jérôme Lavrilleux

 

Jean-Luc Nelle, le P-DG de la chaîne locale Matélé, n'a pas perdu de temps pour prendre ses distances avec Bygmalion, l'un de ses actionnaires. Dans L'Aisne nouvelle, le journal de Saint-Quentin, du jeudi 29 mai, il annonce le départ de la société fondée par Bastien Millot ("Elle serait en train de se retirer"). Le P-DG ajoute qu'il n'a rencontré qu'"une seule et unique fois Bastien Millot pour mettre en place le projet devant le CSA". Pense-t-il que les lourdes accusations portées contre Bygmalion pourraient porter atteinte à l'image de son entreprise ? Le patron de Matélé répond : "Nous sommes totalement en dehors de tout ça. (...) C'est un autre univers. Nous n'avons rien à voir avec ça. C'est un non-sujet !"

Pour Jean-Luc Nelle, cette collaboration avec Bygmalion n'aurait été que de circonstance ! Matélé n'est pas la seule à lâcher Bastien Millot en rase campagne. Pour L'Aisne nouvelle, Bastien Millot, fondateur de Bygmalion, est "l'homme par qui le scandale est arrivé", tandis que Le Courrier picard titre en une sur "Les deux Picards par qui le scandale arrive". C'est-à-dire Bastien Millot et son ami d'enfance Jérôme Lavrilleux, tous deux originaires de Saint-Quentin, sous-préfecture de l'Aisne. Condamné pour détournements de fonds publics

Élu député aux dernières élections européennes, Jérôme Lavrilleux, 44 ans, a derrière lui une longue carrière politique à Saint-Quentin. Fils de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant