Burkini : les candidats à la primaire de la droite unanimes

le
0
Une femme en burkini sur une plage de Marseille, le 4 août 2016.
Une femme en burkini sur une plage de Marseille, le 4 août 2016.

Depuis plusieurs jours maintenant, le sujet prend de plus en plus de place dans les colonnes des journaux, les émissions de télévision et, évidemment, les interviews politiques. Il n'est alors pas étonnant de voir la plupart des candidats à la primaire de la droite et du centre se positionner sur la question dans les médias.

François Fillon est le dernier en date à s'être opposé au port du burkini sur les plages de France. Mais, contrairement à ses collègues, l'ex-Premier ministre n'a pas choisi un média traditionnel pour faire connaitre sa position. Il a préféré le réseau social Facebook. Vendredi après-midi, il s'est fendu d'un long post sur sa page pour apporter "son soutien aux maires" prenant des arrêtés d'interdiction de burkinis.

"Ne tombons pas dans le piège. Le port du burkini, de la même façon que celui de la burqa, doit être perçu dans la dimension politique qui lui est inhérente. Les maires prenant des arrêtés d'interdiction du burkini ont une attitude responsable, dans un contexte d'état d'urgence, et cohérente avec la décision d'interdiction de la burqa prise par mon gouvernement en 2010", peut-on lire dans le communiqué digital du député de Paris.

Fillon rejoint tous les autres

Avant lui, la plupart des candidats à la primaire s'étaient déjà exprimés sur le sujet et avaient exprimé la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant