Burkina : les témoignages effroyables des rescapés

le
0
La police libère des otages après l'attaque d'un hôtel à Ouagadougou.
La police libère des otages après l'attaque d'un hôtel à Ouagadougou.

Après les scènes de guerre en pleine capitale du Burkina Faso vient le temps des témoignages. L'attaque qui a touché un hôtel et un restaurant au c?ur de Ouagadougou, très prisés des Occidentaux, a fait au moins 27 morts, selon un dernier bilan. Les assaillants auraient agi pour le groupe djihadiste Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) qui a revendiqué l'attentat. Les médias locaux ont commencé à interroger des personnes présentes sur place.

« C'est horrible, les gens étaient couchés et il y avait du sang partout. Ils tiraient sur les gens à bout portant », a expliqué à l'Agence France-Presse Yannick Sawadogo, qui a pu s'échapper du Splendid. « On les entendait parler et ils marchaient autour des gens et tiraient encore sur des personnes qui n'étaient pas mortes. Et quand ils sont sortis, ils ont mis le feu. »

« Dès que tu soulevais la tête, on t'abattait directement »

Repris par le Huffington Post, un homme raconte sur Facebook le drame de l'intérieur : « En bas, ce n'est pas joli du tout, un vrai carnage, surtout des blancs. Selon les employés qui sont venus se réfugier dans mon bureau, il y aurait une vingtaine de cadavres dans la salle. Nous avons observé par les fenêtres des peaux claires enturbannées qui allaient et venaient tranquillement entre le Capuccino et l'hôtel Splendid en tirant sur tout ce qui bouge. Après ça a été des ...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant