Budget 2015 : des députés présents "par la pensée"

le
0
Peu de députés ont participé aux débats sur les amendements budgétaires à la loi de finances 2015.
Peu de députés ont participé aux débats sur les amendements budgétaires à la loi de finances 2015.

Jérôme Chartier, député UMP, s'y était engagé devant ses électeurs : il défendrait vaille que vaille ses amendements budgétaires à la loi de finances 2015. Et il a tenu parole ! Durant toute la semaine dernière, il fut présent sur le banc au cours des longues heures de débat, souvent dans la nuit... Mais à l'UMP, il faut bien admettre qu'ils n'étaient, la plupart du temps, que quatre ou cinq députés à braver les coupes du gouvernement Valls dans les chambres de commerce et d'industrie ou d'agriculture. Chartier a tenu bon avec à ses côtés le très estimable Gilles Carrez, président UMP de la commission des Finances, Marie-Christine Dalloz, élue du Jura, Olivier Carré, élu du Loiret, et Gilles Lurton, député d'Ille-et-Vilaine.

Vendredi 17 octobre, à une heure déjà avancée, Jérôme Chartier, un indéfectible soutien de François Fillon, s'est donc lancé, en cavalier solitaire, dans une défense des chambres d'agriculture à l'occasion de l'examen de l'amendement n° 230. Ne pouvant compter sur des troupes fournies, il a donc évoqué les nombreux soutiens au sein du groupe UMP, énumérant les noms des nombreux absents par ordre alphabétique : Abad, Barbier, Chevrollier, Daubresse, Decool, Douillet, Gandolfi, Gosselin, Heinrich, Hetzel, Huyghe, Marlin, Meunier..., "tous très soucieux de l'avenir de leur chambre d'agriculture", ajoutait Chartier en poursuivant la liste de cette armée fantomatique : Nicolin, Perrut, Quentin, Reis, Saddier,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant