BTP: Un arrêt brutal du Pinel ne serait pas raisonnable, dit Mézard

le
7
BTP: UN ARRÊT BRUTAL DU PINEL NE SERAIT PAS RAISONNABLE, DIT MÉZARD
BTP: UN ARRÊT BRUTAL DU PINEL NE SERAIT PAS RAISONNABLE, DIT MÉZARD

PARIS (Reuters) - Il ne serait pas raisonnable d'arrêter brutalement les dispositifs d'aide à l'achat de logement actuellement en vigueur en France, mais ceux-ci doivent être recentrés pour gagner en efficacité, déclare le ministre de la Cohésion des territoires dans une interview au Figaro de mercredi.

"Le Pinel doit normalement s'arrêter le 31 décembre 2017. Si nous prenons une mesure pour le continuer, quelle que soit sa forme, ce sera donc une décision positive", a indiqué Jacques Mézard en référence au dispositif offrant une réduction d'impôts lors de l'achat d'un bien immobilier neuf mis en location pendant au moins six ans.

"Arrêter brutalement ce dispositif ou le PTZ ne serait pas raisonnable", ajoute-t-il. "D'ailleurs je ne dis pas que ces mesures ont été inutiles. Nous voulons les réorienter et les recentrer pour les rendre plus efficaces. Notre stratégie est de favoriser la construction mais pas de la mettre sous perfusion."

Le gouvernement doit présenter mercredi prochain son projet de réforme du logement avec au menu une refonte des APL (aides personnelles au logement) et l'avenir de mesures comme le Pinel ou le PTZ (prêt à taux zéro), prêt aidé par l'Etat pour faciliter l'accession à la propriété des personnes aux revenus modestes.

La Fédération française du bâtiment (FFB) prévoit une poursuite du rebond du secteur, avec une prévision de hausse de 3,4% de l'activité en 2017, tirée par le logement neuf, après un retour de la croissance (+1,9%) en 2016, sauf contrecoup fiscal sur les dispositifs incitatifs.

(Gilles Guillaume, édité par)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M140210 il y a 6 mois

    akelacca : Couteux? la defisc max est de 21%, la tva récupérée par 'état 20% + les impots locaux et foncier + les revenus fonciers fiscalisés. Ou est la perte pour l'état? + du travail pour beaucoup de personnes.

  • akelacca il y a 6 mois

    Aujourd'hui les avantages fiscaux sont coûteux et ne servent plus qu'a compenser la hausse des prix due aux avantages fiscaux passés.

  • akelacca il y a 6 mois

    Le marché a besoin de s’assainir, et cela passe par un arrêt des perfusions pendant au minimum une décennie.

  • akelacca il y a 6 mois

    A supprimer oui. Mais peut être réduire de manière importante l'avantage fiscale l'année avant son arrêt total.

  • vmcfb il y a 6 mois

    Non, à supprimer: le temps n'est plus aux mesurettes...

  • TITI0107 il y a 6 mois

    Il ne faut pas l'arreter, il faut diminuer les avantages fiscaux petit a petit et surtout le limiter à la Zone A, donc au secteur tres tendu !!

  • vmcfb il y a 6 mois

    Supprimons tous ces outils qui ne marchent pas! On y verra plus clair!