Bruxelles : vaste opération antiterroriste en lien avec l'arrestation d'Argenteuil

le
0
Les unités spéciales de la police fédérale ont pénétré dans une habitation de Schaerbeek et une explosion a été entendue, selon l'agence de presse Belga. 
Les unités spéciales de la police fédérale ont pénétré dans une habitation de Schaerbeek et une explosion a été entendue, selon l'agence de presse Belga. 

L'opération antiterroriste en cours vendredi après-midi dans la commune de Schaerbeek, à Bruxelles, est liée à l'enquête sur le projet d'attentat en France déjoué jeudi avec l'interpellation d'un djihadiste présumé, a-t-on appris vendredi de sources policières françaises. Reda Kriket, 34 ans, a été interpellé jeudi à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) pour un projet d'attentat en France. Plusieurs fusils d'assaut, dont des kalachnikovs, et des explosifs, dont du TATP, ont été retrouvés dans un appartement d'Argenteuil (Val-d'Oise) qu'il occupait. « À ce stade, aucun élément tangible ne relie ce projet aux attentats de Paris et de Bruxelles », avait affirmé jeudi soir le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

La capitale belge a été frappée mardi par un double attentat dans un aéroport et dans le métro, qui a fait 31 morts et 300 blessés. En juillet 2015, à Bruxelles, lors d'un procès de filière djihadiste vers la Syrie, Reda Kriket avait été condamné en son absence, avec Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attaques parisiennes du 13 novembre. À l'issue de ce vaste procès d'acheminement de djihadistes vers la Syrie, une filière dirigée par un Bruxellois de 41 ans, Khalid Zerkani, qualifié par les autorités judiciaires belges de « plus grand recruteur de candidats au djihad qu'on ait jamais connu en Belgique », Reda Kriket avait écopé de dix ans de prison par défaut.

Kriket,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant