Brighelli - L'école saisie par la foi

le
0
« L?école défiée par la religion » confronte le ministre aux résultats ? saisissants, quoique d?une méthodologie contestable ? d?une enquête effectuée par une équipe conjointe du CNRS et de Sciences Po.
« L?école défiée par la religion » confronte le ministre aux résultats ? saisissants, quoique d?une méthodologie contestable ? d?une enquête effectuée par une équipe conjointe du CNRS et de Sciences Po.

L'Obs ? et la presse de gauche en général ? serait-il en train de lâcher doucement Mme Vallaud-Belkacem ? C'est la première idée qui m'est venue à la lecture du dossier « L'école défiée par la religion », qui confronte le ministre aux résultats ? saisissants, quoique d'une méthodologie contestable ? d'une enquête effectuée par une équipe conjointe du CNRS et de Sciences Po.

Les femmes au foyer, et les cochons seront bien gardés

Les ennuis commencent dès la sixième. Au programme, les grands textes fondateurs. « Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. » La prof de Français interviewée par le magazine a beau expliquer qu'il s'agit d'un mythe, nombre d'élèves s'insurgent. « C'est vrai, c'est bien comme ça que ça s'est passé. » Probablement y étaient-ils.

Les adolescents se définiraient donc d'abord en fonction de leur appartenance religieuse. Particulièrement les musulmans ? nous y voilà, L'Obs flirte dangereusement avec l'islamophobie ?, « fiers de leur religion » à 90 %. Mais dans la même statistique, les enquêteurs font dire aux athées ? 39 % des élèves quand même, sur un échantillon de 9 000 collégiens des Bouches-du-Rhône, où ils représentent donc plus d'un tiers, les musulmans 2 5% et les juifs 1,6 % (sans que rien dans les graphiques ultérieurs de l'enquête n'indique les...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant