Brésil : quand un GPS vous conduit à la mort

le , mis à jour le
0
Des policiers brésiliens à la recherche de trafiquants de drogue dans une favela de Rio (photo d'illustration).
Des policiers brésiliens à la recherche de trafiquants de drogue dans une favela de Rio (photo d'illustration).

L'histoire attriste des millions de Brésiliens ces derniers jours. En prenant une mauvaise route sur les conseils de l'application GPS sur mobile Waze, Francisco et Régina sont allés droit vers la mort. Ce couple carioca (de Rio, NDLR) est arrivé aux abords d'un bidonville de Niteroi, en face de la ville de Rio, où des trafiquants de drogue ont tiré une vingtaine de balles sur sa voiture. Régina, une journaliste de 70 ans, est morte d'une balle dans le dos. Son mari a été blessé. « Ils ont cru que j'étais un policier », a expliqué le veuf, lors d'une cérémonie de recueillement et de protestation contre la violence urbaine.

Marié depuis près de cinquante ans, le couple partait dîner à la pizzeria avec sa fille. Téléphone en main avec Waze, racheté en 2013 par Google, Francisco a guidé Régina sur le chemin. Mais l'application gratuite GPS a confondu l'avenue Quintino Bocaiúva, située près de la plage, avec la rue Quintino Bocaiuva qui menait au bidonville de Caramujo, gangrené par la violence.

Le « piège Waze »

Ce n'est pas la première fois que des personnes tombent dans le « piège Waze », comme certains médias brésiliens l'ont appelé. Il y a deux mois, une actrice de telenovela avait fini près de la même favela, connue pour être l'une des plus dangereuses de la région, avec plus d'une vingtaine d'homicides depuis le début de l'année.

Waze a réagi en se disant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant