Brésil : Marina Silva, trublion de la présidentielle ?

le
0
L'actuelle présidente du Brésil Dilma Rousseff sera-t-elle réélue ?
L'actuelle présidente du Brésil Dilma Rousseff sera-t-elle réélue ?

Coup de théâtre au Brésil. Alors qu'elle était jusqu'alors donnée gagnante de l'élection présidentielle, dont le premier tour se tiendra le 5 octobre prochain, un sondage montre que Dilma Rousseff serait finalement battue de quelques points - à 43 % contre 47 % - au second tour par Marina Silva, probable remplaçante d'Eduardo Campos, même si son parti ne l'a pas encore désignée officiellement. Ce sondage, publié lundi par le journal Folha de São Paulo, illustre "le bouleversement du scénario électoral" dû au décès accidentel le 13 août d'Eduardo Campos, candidat à la présidentielle et leader du Parti socialiste brésilien (PSB), explique Stéphane Monclaire, politologue et maître de conférences à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine. "La lutte électorale et politique s'est accélérée depuis l'accident, bouleversant totalement l'offre électorale et les chances de réélection de Dilma Rousseff", poursuit-il.

Eduardo Campos était considéré comme le "troisième homme" de cette élection avec 9 % des intentions de vote. Son décès aura projeté sur le devant de la scène politique sa vice-présidente, Marina Silva. "Marina Silva n'aura besoin que de dix jours pour dépasser les intentions de vote d'Eduardo Campos", assure le directeur d'un institut de sondage brésilien, cité par la revue Época. Et André Perfeito, économiste en chef de Gradual Investimentos, d'enfoncer le clou : "La présence de Marina...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant