Brésil : la présidente Dilma Rousseff en ballottage favorable

le
0
La présidente brésilienne Dilma Rousseff, dimanche soir.
La présidente brésilienne Dilma Rousseff, dimanche soir.

Dilma "in", Marina "out". Si la présidente Dilma Rousseff est arrivée, dimanche soir, en tête du premier tour de l'élection présidentielle brésilienne avec 41 % des voix, l'écologiste Marina Silva n'a obtenu que la troisième place avec 21 % des suffrages. Un score bien décevant pour l'ancienne ramasseuse de latex d'Amazonie, loin des prévisions des sondages des dernières semaines. Le duel tant attendu des deux femmes n'aura donc pas lieu. La réélection de Dilma Rousseff, la protégée de l'ex-président Lula, n'en sera pas plus facile pour autant. Au second tour, elle devra batailler contre un candidat arrivé huit points derrière elle, le libéral Aécio Neves (33 %). Un écart moins confortable que prévu pour la présidente. L'ex-gouverneur du Minas Gerais a en effet réussi à s'imposer comme le candidat de référence de l'opposition et des anti-PT (Parti des travailleurs), au pouvoir depuis douze ans. Une belle remontée pour cet économiste. Il y a un mois, les sondages créditaient Aécio Neves d'à peine 14 % des voix, loin derrière Marina Silva. Mais il a conquis 44 % des électeurs, soit 10 millions de voix, dans l'État de São Paulo, plus gros bastion électoral du pays sud-américain, tandis que le PT réalisait son plus mauvais score à la présidentielle depuis douze ans.Les Brésiliens auront donc droit à un second tour entre les deux plus importantes formations politiques du pays : le PT de Dilma Rousseff et le Parti social-démocrate...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant