Brésil : "l'affaire Lula", la fin d'un cycle

le
1
Ce qui se passe aujourd?hui est la fin d?un cycle politique, estime Michel Faure. 
Ce qui se passe aujourd?hui est la fin d?un cycle politique, estime Michel Faure. 

Michel Faure est l'un des meilleurs connaisseurs du plus puissant pays d'Amérique latine. Dans son dernier ? et excellent ? livre Une histoire du Brésil*, il raconte comment ce pays, cet « accident de l'histoire », cette « invention fortuite », est petit à petit devenu un pays cohérent. Pour lui, « l'affaire Lula » illustre la fin d'un cycle politique.

Le Point.fr :

Lula reste une icône politique dans le monde entier? Mais au Brésil, depuis l'affaire Petrobras et les révélations de corruption, cette icône de la gauche est désormais conspuée par des centaines de milliers de Brésiliens. Que reste-t-il de son parcours ?

Michel Faure : Lula a beaucoup de charisme. Il a un passé impeccable. Au début des années 2000, il a su séduire les Brésiliens, qui aiment les figures paternelles pour les représenter. Pendant huit ans, il a contribué à écrire quelques belles pages du roman national. Lula avait un pedigree parfait. C'est un enfant du Nordeste pauvre, il a affronté la dictature militaire, il a créé l'un des plus grands syndicats latino-américains et l'un des plus grands partis de gauche, le PT, Parti des travailleurs, de la région. Lorsqu'il a été élu, les Brésiliens avaient le sentiment que c'était son tour. C'était « son » moment. D'ailleurs, pendant ses deux mandats, le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 9 mois

    On croirait la gauche franchouillarde...mais sont moins kh... les brésiliens, ils virent......