Boris Nemtsov : "Arrête de dire du mal de Poutine, il va te tuer !"

le
2
L'opposant russe Boris Nemtsov a été assassiné dans la nuit du 27 février.
L'opposant russe Boris Nemtsov a été assassiné dans la nuit du 27 février.

"Arrête de dire du mal de Poutine, il va te tuer !" Le 10 février, dans une interview au site Sobesednik, Boris Nemtsov, 55 ans, raconte l'angoisse de sa mère, médecin à la retraite, âgée de 87 ans.

- Elle a réellement peur qu'on me tue en raison de mes interventions publiques.

- Et vous, avez-vous peur ? interroge le journaliste.

- Oui, un peu, mais pas autant qu'elle, sinon, je ne serais pas à la tête d'un parti d'opposition.

Appel à la mobilisation

Dix-sept jours plus tard, l'impensable a eu lieu. Boris Nemtsov, ancien vice-premier Ministre de Boris Eltsine et infatigable opposant au régime, tombe sous les balles d'un tueur à deux pas du Kremlin. Il est 23 h 15 ce 27 février. Nemtsov vient de participer à une émission de Radio Echo Moscou, l'un des rares médias russes indépendants. Thème du débat : "La renaissance du printemps. L'opposition va-t-elle revenir dans le champ politique ?"

Comme à son habitude, Nemtsov fustige "l'agression de la Russie en Ukraine" et appelle à la mobilisation lors d'une marche organisée à Moscou le 1er mars. "J'espère que pour soutenir Nadejda Savtchenko [pilote d'hélicoptère ukrainienne emprisonnée en Russie et actuellement en grève de la faim, NDLR], il y aura un million de personnes dans les rues !" dit-il. Puis il rentre, accompagné d'une jeune femme. Sur le pont Kamenny non loin de la place Rouge, une voiture blanche s'arrête à sa hauteur. Sept ou huit coups de feu...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 le samedi 28 fév 2015 à 15:48

    Depuis toujours Le Point est le journal de la CIA et de BHL et il ne survit que par la publicité. Un médiat français dans toute sa splendeur !

  • M8252219 le samedi 28 fév 2015 à 13:01

    Depuis un certain temps ce n'est pas la Russie qui est envahie,mais l'Ukraine avec l'aide des Russes qui ont déjà annexé la Crimée et que c'est un opposant à cette politique expansionniste qui est assassiné "on" peux toujours nier l'évidence.