Bombay 2008?Paris 2015 : des attentats comparables

le
0
L'hôtel Taj Mahal en flammes, le 29 novembre 2008, après avoir été pris d'assaut par des militants islamistes pakistanais. 
L'hôtel Taj Mahal en flammes, le 29 novembre 2008, après avoir été pris d'assaut par des militants islamistes pakistanais. 

Le 26 novembre 2008, dix terroristes du Lashkar-e-Taiba, un groupe islamiste armé pakistanais, débarquaient à Bombay après avoir traversé la mer d'Arabie en bateau depuis la ville de Karachi, au Pakistan. Une fois sur la terre ferme, le commando se scinde en cinq équipes de deux hommes qui partent attaquer six endroits fréquentés de la ville, parcourant l'agglomération pour faire le plus de morts possible. L'attaque dure trois jours environ et fait 166 morts. Mis à part la durée, le mode opératoire et le bilan rappellent l'opération de Daesh contre Paris. Et ce ne sont pas les seuls points communs.

Les attaques de Paris ont débuté simultanément, avec un attentat-suicide devant le Stade de France et une fusillade dans le 10e arrondissement vers 21 h 20. À Bombay, les terroristes aussi s'étaient coordonnés pour attaquer au même instant. Tandis qu'une équipe ouvrait le feu dans la gare de Chhatrapati Shivaji, une autre tirait dans le café Léopold, prisé des touristes. Pendant ce temps, deux groupes mitraillaient dans l'enceinte de l'hôtel Taj et de l'hôtel Oberoi respectivement. Enfin la cinquième équipe organisait une prise d'otage dans le centre juif Chabad House. Dans les deux cas, les attaques simultanées visent le même objectif : semer la confusion parmi la population et les forces de l'ordre quant au nombre de terroristes déployés pour garder l'effet de surprise. Les assaillants de Bombay n'avaient certes pas de veste...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant