Birmanie : mais où est passée la dame de Rangoun??

le
0
Aung San Suu Kyi le 16 mai 2015. Depuis qu'elle a retrouvé la liberté, la « Lady » déçoit.
Aung San Suu Kyi le 16 mai 2015. Depuis qu'elle a retrouvé la liberté, la « Lady » déçoit.

Situé dans le quartier de Shwe Gon Daing, le siège du parti d'Aung San Suu Kyi ne paie pas de mine. Le bâtiment est modeste, simplement signalé par une pancarte. Mais à l'intérieur s'entassent des monceaux de produits dérivés. Drapeaux, affiches, pin's, autocollants, badges, CD et DVD des discours de la «?Lady?», et même bijoux et tasses à son effigie?! La «?dame de Rangoun?» est une star. Sa photo est partout. On est presque gêné par l'image de Grand Timonier qui transparaît à travers ce culte de la personnalité dont les Asiatiques sont si friands. «?Pourtant, si vous étiez venu il y a seulement quelques années, vous n'auriez rien vu de tout cela. La moindre photo de la dame était interdite?», rappelle U Win Htein. À 73 ans, ce vieux compagnon de route d'Aung San Suu Kyi peine aujourd'hui à se tenir debout. Le poids des années et de la lutte politique, marquées par de longues incarcérations.

Aung San Suu Kyi... Son seul nom suffit à faire s'éclairer le regard du vieil opposant. Pourquoi donc est-elle si populaire?? «?Ce matin, une délégation est venue de Chine et m'a posé la même question?! répond-il dans un éclat de rire. Elle est comme Kennedy aux États-Unis, comme De Gaulle chez vous.?» Changera-t-elle la donne lors des élections?ce dimanche ? Un article de la Constitution l'empêche d'être présidente. À la veille du scrutin, l'heure est surtout au gel du processus de démocratisation. Un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant