Bilan très mitigé pour les soldes d'hiver 2015

le , mis à jour le
2

VIDÉO - Les ventes des cinq premières semaines ont chuté de 16% en France. Les commerçants n'ont pas réussi à rattraper un démarrage fortement perturbé par les attentats terroristes.

Le rattrapage de fréquentation de la troisième semaine de soldes n'aura pas duré. Selon la dernière vague du sondage Toluna pour l'hebdomadaire LSA, la fréquentation des soldes d'hiver 2015 après cinq semaines a chuté de 5% en France, par rapport à la même période de l'année dernière. En valeur, la chute est encore plus impressionnante puisque le chiffre d'affaires des commerçants a baissé de 16 % entre le 7 janvier, date de début des soldes, et ce mercredi 11 février.

L'institut avait déjà mesuré cette tendance défavorable sur les 15 premiers jours des soldes. Les attaques terroristes contre Charlie Hebdo, à Montrouge et Porte de Vincennes avaient fortement pesé sur le démarrage de cette période importante pour les commerces de détail, notamment dans l'habillement (70% des produits vendus en soldes).

Achats prévus à l'avance

Pourtant, la tendance était repartie à la hausse en troisième semaine. «Les Français se sont sentis davantage citoyens que consommateurs en janvier, puis le retour à la vie normale s'est accompagné d'un manque d'envie de consommer qui a limité les achats imprévus nécessaires au succès de cette période commerciale», précise Philippe Guilbert, directeur général de Toluna. Globalement, les gens ont été moins nombreux dans les magasins, et ont acheté moins, se concentrant sur les achats prévus à l'avance.

Un constat que confirme François-Marie Grau à la Fédération française du prêt-à-porter féminin (FFPAPF), qui présentait ce mercredi son bilan annuel: «La consommation a reculé de 6% sur la première quinzaine et, hormis les chaînes de grande diffusion, tous les circuits ont reculé entre 5 et 10% sur ces cinq premières semaines».

Pour la majorité des acteurs concernés, la dernière semaine de soldes qui démarre ce mercredi n'inversera pas la tendance. Une situation qui complique encore un peu plus la situation des professionnels de l'habillement, qui avaient démarré cette période avec de gros stocks à la suite d'une saison plombée par une météo trop clémente.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faeric le mercredi 11 fév 2015 à 19:53

    Reveillez vous, les soldes ? il y en a toute l'année maintenant, les portes monnaie sont vides et vous vous étonnez que cela ne marche pas !? - De plus les soldes ca ne se fait pas tout les ans, c'est selon le besoin, sauf pour les acheteurs compulsifs...

  • hvin99 le mercredi 11 fév 2015 à 19:14

    "cette période importante pour les commerces de détail, notamment dans l'habillement (70% des produits vendus en soldes)." Donc, le prix normal est le prix en solde. Quelle entreprise pourrait vivre en vendant 70% de son CA à perte ???