BHL : "Il dégage du pape une grande sainteté"

le
3
Bernard-Henri Lévy et le pape François mercredi 9 décembre au Vatican.
Bernard-Henri Lévy et le pape François mercredi 9 décembre au Vatican.

Le Point.fr : À quelle occasion avez-vous rencontré le pape François ?

Bernard-Henri Lévy : Écoutez. Le monde ne se limite heureusement pas à nos élections régionales. Il y a d'autres problèmes, d'autres enjeux, que la question de savoir si la famille Le Pen fera main basse, ou non, sur quelques-unes de nos régions. Et j'étais au Vatican pour préparer un grand rassemblement qui aura lieu le 16 décembre prochain, au siège des Nations unies à New York, pour le 50e anniversaire de l'encyclique Nostra Aetate qui a marqué, comme vous savez, la fin de la haine chrétienne du judaïsme.

Pourquoi le Vatican ?

Parce qu'il est, avec le Mémorial de Yad Vachem et avec les grandes organisations juives américaines, l'un des organisateurs de cet événement de New York. J'en serai l'un des rapporteurs. Et j'étais donc là, avec le Grand Rabbin anglais David Rosen et l'Américain Michael Landau, pour une sorte de réunion de travail censée fixer la méthode et les buts de cet important rassemblement. Donc une longue réunion avec Pietro Parolin, le cardinal qui est aussi le secrétaire d'État du Vatican, autrement dit son numéro deux. Et, avant cela, pour fixer le cap et, aussi, pour lui présenter une planche de timbres-poste édités, pour l'occasion, par le Vatican et Yad Vachem, une très émouvante audience par le pape lui-même.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4314275 il y a 12 mois

    Il y a aussi des sectes en politique.

  • frk987 il y a 12 mois

    Comme d'hab faut le canoniser, c'est ce que vous faites pour chaque Pape, que de saints......

  • bouchet1 il y a 12 mois

    vous ne trouvez pas qu'il y en a assez des sectes????