Béziers : une conseillère municipale dénonce le système Ménard

le
0
Robert Ménard, le maire de Béziers, lors d'une réunion du conseil municipal.
Robert Ménard, le maire de Béziers, lors d'une réunion du conseil municipal.

La gestion des affaires municipales et les idéologies portées par Robert Ménard font polémique, y compris au sein de sa propre majorité. Ainsi, jeudi 17 novembre, Valérie Gonthier, conseillère municipale depuis plus de deux ans aux côtés du maire biterrois, a décidé de démissionner. Dans une longue lettre diffusée par France 3 Languedoc-Roussillon, cette psychanalyste dénonce les dérives du système Ménard : « L'instauration d'un pouvoir personnel et l'incapacité à manager une équipe » ; « un dysfonctionnement inquiétant des services municipaux » ; et « une dérive idéologique dangereuse éloignée des intérêts de Béziers et des Biterrois ».

Dans sa missive, l'ancienne élue explique pourtant bien qu'elle était convaincue par les idées portées par le candidat Ménard lors de sa campagne en 2014. « J'ai partagé et porté auprès des Biterrois les espoirs qu'a suscités Robert Ménard d'une ville où les Biterrois pourraient vivre en sécurité au quotidien et dont l'économie, dévastée par le chômage, allait reprendre toute sa vigueur », explique-t-elle. Mais après avoir passé plus de deux ans à s'occuper de la vie associative au sein du conseil municipal, elle déchante.

Une « personnalisation du pouvoir » néfaste

D'après Valérie Gonthier, Robert Ménard ne ferait que peu de cas des propositions faites par les élus de sa majorité et écouterait surtout un cercle restreint...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant