Béziers : Robert Ménard renforce l'arsenal de sa police municipale

le
0
Le maire de Béziers, Robert Ménard, le 4 avril 2014.
Le maire de Béziers, Robert Ménard, le 4 avril 2014.

Après l'interdiction du linge aux fenêtres et des crachats sur la voie publique, Robert Ménard se penche sur la police municipale. C'était l'une de ses promesses de campagne : le maire de Béziers a décidé d'accélérer le processus d'armement des forces de l'ordre de sa commune, comme le rapporte Le Lab d'Europe 1, qui relaye une information du Midi Libre. Robert Ménard, élu en mars grâce au soutien du FN, souhaitait en effet que les effectifs de la police municipale soient équipés de revolvers et de tasers. Ce sera chose faite sous peu, à en croire le conseil municipal du 14 novembre. Ce dernier a en effet acté quasiment à l'unanimité le principe d'une nouvelle convention entre la police municipale, dont les missions se trouvent redéfinies, et les services de l'État. Quarante-cinq élus se sont prononcés en faveur de la convention tandis que quatre d'entre eux se sont abstenus. Des Flash-Ball devraient également faire partie de la commande, pour un coût total d'armement de 60 000 à 70 000 euros. L'objectif du maire est en fait de pouvoir faire travailler les policiers de nuit, au-delà de 23 heures, ce qui nécessite selon lui qu'ils soient armés.Objectif : 80 policiers"Ce n'est pas l'armement en lui-même qui m'intéresse, mais je souhaite que les policiers travaillent la nuit. Or, jusque-là, la mission de la PM s'arrête à 23 heures. Sur ce point, les textes sont clairs, pas de travail de nuit sans armement adéquat. Ce n'est pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant