Béziers : l'altercation avec Robert Ménard ne passe pas

le
0
Robert Ménard sur le marché de Béziers le 12 juillet 2014. 
Robert Ménard sur le marché de Béziers le 12 juillet 2014. 

« Petit con ». Une insulte signée Robert Ménard, maire de Béziers, mais qui rappelle un épisode de la présidence Sarkozy. L'élu, proche du Front national, était en visite dans une école de la ville, jeudi, lorsqu'il a eu une altercation avec un enseignant, rapporte samedi le journal Midi libre

. À l'origine de la dispute : le professeur de l'école George-Sand qui aurait refusé de serrer la main de Robert Ménard. Ce dernier l'aurait alors insulté et même menacé de mutation, rapporte le quotidien régional.

Robert Ménard assume son geste et crie au manque de respect. « Je trouve ça inadmissible, d'autant que c'était dans un local municipal et je le lui ai dit. C'est même remonté à l'inspecteur d'académie », a-t-il indiqué vendredi au Midi libre, à la sortie d'une cérémonie d'hommage aux harkis.

Réunion intersyndicale en préparation

L'affaire a suscité l'indignation du syndicat Unsa-Éducation. Sébastien Moréno, son secrétaire départemental, a indiqué qu'une réunion intersyndicale était en préparation, « pour saisir les instances et en appeler à la directrice académique, au préfet de l'Hérault et la ministre de l'Éducation nationale ».

Sébastien Moréno souhaite « que le maire présente, à minima, ses excuses à l'enseignant ». Pour lui, « il lui appartient de porter plainte ou non, et nous allons être extrêmement vigilants aux pressions que peut subir...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant