Beyrouth : l'EI revendique le double attentat

le , mis à jour le
0
Deux explosions simultanées se sont produites jeudi en fin d'après-midi dans un fief du Hezbollah en banlieue sud de Beyrouth.
Deux explosions simultanées se sont produites jeudi en fin d'après-midi dans un fief du Hezbollah en banlieue sud de Beyrouth.

Deux explosions simultanées se sont produites jeudi en fin d'après-midi dans un fief du Hezbollah en banlieue sud de Beyrouth. Deux kamikazes se sont fait exploser devant la husseiniyé de l'imam Hussein, dans le quartier de Bourj el-Barajneh, et le double attentat a fait au moins 41 morts et près de 200 blessés, selon la Croix-Rouge.

Selon les forces de sécurité, deux hommes à pied ont fait détoner leurs ceintures explosives devant un centre commercial du quartier, actuellement bouclé par l'armée qui s'est massivement déployée. Selon les médias locaux, quatre kamikazes projetaient de se faire exploser. Deux d'entre eux ont réussi à le faire, un troisième a été abattu avant qu'il ne passe à l'acte et le quatrième a pris la fuite. Des unités de la Croix-Rouge libanaise ont été dépêchées sur les lieux.

Le groupe djihadiste sunnite État islamique (EI) a revendiqué le double attentat-suicide. Dans un communiqué publié sur Internet, l'EI affirme avoir "réussi à faire exploser une motocyclette piégée garée contre un rassemblement de rafida (terme péjoratif désignant les chiites) à Bourj el-Barajneh". Après que des apostats sont accourus sur les lieux de l'attentat, un de nos combattants a fait détoner sa ceinture explosive au milieu du groupe."

Corps ensanglantés

Un photographe de l'AFP a vu des corps ensanglantés dans des magasins pulvérisés et des flaques de sang au milieu de voitures...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant