Bernard Debré charge Nicolas Sarkozy

le
6
Bernard Debré et Nicolas Sarkozy en janvier 2012.
Bernard Debré et Nicolas Sarkozy en janvier 2012.

Alors que l'affaire Bygmalion rebondit, avec la nomination de trois juges par le parquet, Bernard Debré accable Nicolas Sarkozy. À deux reprises ce vendredi, il a pointé du doigt dans la direction de l'ancien président de la République à propos des dépassements de la campagne 2012.Interrogé par Sud Radio d'abord, le député UMP de Paris confie - dans une séquence relevée par Le Lab - que Nicolas Sarkozy était au courant des dépassements de sa campagne, mais n'en avait cure. "On lui disait, mais attends Nicolas, Nicolas on dépasse", rapporte-t-il, s'attirant la réponse "m'en fous quoi ! Quand je serai élu... Tu veux que je ne sois pas élu, tu veux que je sois battu ?" Conclusion du fils de Michel Debré : "Il était au courant, c'est de sa faute, bien entendu", avant de plaider pour "une véritable éthique" en politique.Que Sarkozy "s'explique"Plus tard, interrogé par Le Figaro et Orange, Bernard Debré poursuit ses attaques, mais retient ses coups. Il confie ainsi que Jérome Lavrilleux, l'ancien directeur adjoint de la campagne de Sarkozy, devait être exclu de l'UMP, mais souligne qu'il ne devrait pas être le seul. "D'autres doivent être exclus", explique-t-il, qualifiant Lavrilleux de "petite courroie de transmission" sans pour autant citer de nom. Le député de Paris achève en souhaitant que Nicolas Sarkozy "s'explique" sur l'affaire Bygmalion. Qualifiant la politique intérieure de l'ancien président "d'aléatoire", il...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • speedy36 le mardi 8 juil 2014 à 18:21

    dans les propos prêtés à sarkozy, ce que je doute pas un instant, on s'imprégne du coté antidémocratique de notre ancien président, un danger, pire que marine le pen

  • speedy36 le mardi 8 juil 2014 à 18:19

    bernard debré a toujours été un électron libre à l'UMP, une éclaircie dans un monde bien nuageux, pourrait-on dire, et il le paie, il n'a jamais occupé une fonction digne de son mérite

  • gpadbol le mardi 8 juil 2014 à 00:24

    Il a conduit les comptes de la France comme ceux de son parti. Un beau bazar pour ses successeurs....

  • fgino le samedi 28 juin 2014 à 11:09

    Debré !!! occupe toi des prostates et fais pas c... !!

  • fgino le samedi 28 juin 2014 à 11:06

    il est dommage qu'un grand chirurgien se disqualifie de la sorte !! SARKO aurait du le prendre comme ministre peut etre ?

  • patr.fav le vendredi 27 juin 2014 à 23:31

    fils a papa !!!!!!!!!