Bernard Cazeneuve lance un "état-major pour la prévention du terrorisme"

le , mis à jour à 01:10
0
Le ministre de L'Intérieur, Bernard Cazeneuve
Le ministre de L'Intérieur, Bernard Cazeneuve

Le ministre de l'Intérieur va renforcer au plan national la surveillance des personnes susceptibles de commettre des attentats, tançant Marine Le Pen qui avait accusé le gouvernement d'"inaction" dans un entretien à L'Express.fr publié mardi. La présidente du Front national "n'est pas dans la recherche de solutions", mais "dans la culture des problèmes, car ceux-ci constituent le terreau de sa prospérité politique", affirme Bernard Cazeneuve, en insistant sur l'arsenal antiterroriste mis au point par le gouvernement.

Égrenant les différentes mesures de lutte antiterroriste adoptées ces derniers mois, le ministre note que Marine Le Pen "y est opposée". "Pourquoi ? Pour arriver à un seul but : la stigmatisation des musulmans de France." "Sa préoccupation n'est pas de trouver des solutions pour la France, mais d'accroître les difficultés pour faire fructifier son capital politique dont on sait à quel point il est éloigné des valeurs républicaines", ajoute-t-il.

Création d'un état-major

"Au plan national", indique le ministre, un "état-major opérationnel pour la prévention du terrorisme" - associant renseignement, police, gendarmerie - va être créé et sera destinataire de ces informations. Il aura la charge "de piloter la totalité du dispositif de détection et de suivi" et lui "rendre compte directement".

Le ministre de l'Intérieur annonce par ailleurs qu'il a "proposé" au président Hollande et au Premier...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant