Berlin : tous à poil !

le
0
Les corps nus sont allongés en toute indolence sur les pelouses en plein c?ur de Berlin, sous les fenêtres de la chancellerie, dans le grand parc du Tiergarten.
Les corps nus sont allongés en toute indolence sur les pelouses en plein c?ur de Berlin, sous les fenêtres de la chancellerie, dans le grand parc du Tiergarten.

Déshabillez-vous ! Il semble que par ces jours de grosse chaleur Berlin reçoive cet ordre impérieux qu'il exécute sans broncher. Une ville tout entière vous offre un numéro de strip-tease collectif. Dès que le thermomètre grimpe au-dessus des 25 degrés, les Berlinois se mettent à poil. Volent pantalons, chemises et même petites culottes. Car malheur à celui qui souhaite dissimuler un petit carré de peau. La culture FKK (Freikörperkultur), le naturisme allemand, a une longue tradition dans ce pays. Elle est née tout au début des années 1920, sous la très libérale République de Weimar. Le corps sain et proche de la nature était alors redécouvert après des siècles de pruderie et de répression. En retirant leurs vêtements en plein air et sous les regards d'autrui, les naturistes allemands voulaient se libérer d'un carcan pudibond au sein des villes en pleine expansion, célébrer la liberté des corps sans aucune incitation sexuelle. Une tradition qui perdure. L'industrie du tourisme naturiste se porte comme un charme en Allemagne : agences de voyages spécialisées, terrains de camping, chemins de randonnée, hôtels FKK? Mais il suffit aussi de se promener en été à Berlin pour s'en convaincre.

Sur la plage du Wannsee, le plus grand lac en bordure de la ville baptisé « la baignoire de Berlin » un segment est réservé aux naturistes. Mais les amateurs de FKK ne s'en tiennent pas aux espaces réservés. Dans les petits lacs plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant