Berlin "se noie" sous les vagues de migrants

le
4
En Bavière, à la frontière entre l'Allemagne et l'Autriche le 28 octobre. 
En Bavière, à la frontière entre l'Allemagne et l'Autriche le 28 octobre. 

La belle mécanique allemande s'est grippée avec les premiers frimas. Si la République fédérale était parvenue à gérer de main de maître l'arrivée de 318 000 demandeurs d'asile depuis le début du mois d'août, la venue de nouvelles vagues de migrants à la frontière autrichienne commence à montrer à quel point le « modèle » prôné par Angela Merkel se fissure dangereusement. « Aujourd'hui, on se noie », a résumé, inquiet, Frank Koller, le porte-parole de l'antenne bavaroise de la police fédérale dans un entretien à l'agence de presse allemande DPA. Samedi, les autorités ont enregistré 4 000 nouvelles arrivées dans le secteur de Passau en Bavière. Mardi, ce sont plus de 5 500 personnes qui ont franchi la frontière pour tenter d'obtenir le statut de réfugiés. Berlin ne parvient plus à canaliser cette marée humaine.

Des centaines de migrants ont ainsi dû passer la nuit sur des parkings de station-service et dans des aires de repos malgré le froid qui commence à gagner les Alpes. Les images de Syriens et d'Afghans se chauffant autour de feux allumés à l'improviste près de routes nationales ont fait le tour du monde. Pour sa défense, l'Allemagne affirme que l'Autriche ne l'informe pas du nombre de demandeurs d'asile qui vont pénétrer sur son territoire, une accusation infondée selon Vienne qui va néanmoins tenter de freiner l'arrivée de migrants en construisant une barrière le long de sa frontière avec la Slovénie....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nayara10 le jeudi 12 nov 2015 à 10:13

    Ils sont experts en démocratie.C'est la raison de leur venue en Europe...

  • Revlon9 le mardi 10 nov 2015 à 13:20

    Paris, ville ouverte...Il faut aider nos collègues allemands

  • odnaz le jeudi 29 oct 2015 à 10:31

    oui .... mon post de réponse a été enlevé

  • M762676 le jeudi 29 oct 2015 à 09:39

    etonnant, pas de commentaires, la censure veille