Béglé - Ségolène Royal n'a jamais tort !

le
2
Ségolène, mauvaise gestionnaire d'une région dont elle voulait faire la vitrine de sa politique.
Ségolène, mauvaise gestionnaire d'une région dont elle voulait faire la vitrine de sa politique.

« Je vais essayer de généraliser à l'échelle nationale ce que nous avons fait à l'échelle régionale. » En 2006, candidate à l'élection présidentielle, Ségolène Royal n'avait que ça à la bouche. Elle avait fait de « sa » région Poitou-Charentes un laboratoire de la réussite et des bonnes pratiques qu'elle allait mettre en oeuvre dès que les portes de l'Élysée se seraient ouvertes devant elle. Les électeurs et Nicolas Sarkozy en ont décidé autrement. La Madone du Poitou n'a pu entrer dans la Cathédrale et a dû se contenter de sa basilique pour guérir les écrouelles et accomplir ses miracles.

Elle n'a quitté ses terres qu'en 2014, après 10 ans et 19 jours de présidence, d'abord remplacée par Jean-François Macaire, son premier vice-président et homme de confiance pendant 4 ans. Puis la fusion des régions a agrégé Poitou-Charentes avec le Limousin et l'Aquitaine. Prudent, Alain Rousset, nouveau roitelet local, commande un audit au cabinet Ernst & Young dont les conclusions sont sans appel... Une bonne note pour l'Aquitaine, une note moyenne pour le Limousin et une note catastrophique pour l'écrin de l'actuel ministre de l'Environnement. Les mots sont cruels : « emprunts toxiques », « insoutenabilité budgétaire », « gestion pas maîtrisée ». La dette a explosé, les impayés se montent à 132 millions d'euros et des artifices comptables ont permis de masquer une partie des dépenses et des emprunts...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 8 mois

    Une simple niaise.....pour s'acoquiner avec le François, franchement fallait en tenir une sacrée couche !!!!!!

  • M8252219 il y a 8 mois

    Fonctionnaire dans l’âme croyant comme Jésus multiplier les euros. Elle les pique aux contribuables.