Baylet, le PDG du PRG

le
0
Jean-Michel Baylet, déjà ministre dans les gouvernements Fabius, Rocard, Cresson et Bérégovoy, reprend du collier sous l'autorité de Manuel Valls
Jean-Michel Baylet, déjà ministre dans les gouvernements Fabius, Rocard, Cresson et Bérégovoy, reprend du collier sous l'autorité de Manuel Valls

Il attendait ce moment depuis 1993. Jean-Michel Baylet retrouve enfin le gouvernement à 69 ans. À défaut du ministère « régalien » que le président du PRG réclamait pour prix de sa fidélité au PS, le PDG de La Dépêche du Midi bénéficie d'un poste taillé sur mesure : ministre de l'Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités locales. Rabaissé au rang de simple conseiller municipal du village de Montjoi (173 habitants) depuis les pertes successives de ses mandats locaux de sénateur et de président du conseil départemental du Tarn-et-Garonne, le notable à la carrure de rugbyman en fin de carrière sera l'un des piliers de la nouvelle équipe de Manuel Valls. Il partage avec le Premier ministre une admiration commune pour Georges Clemenceau, le « père la Victoire » des radicaux de la IIIe République.

Las, l'époque des frères Sarraut qui faisaient et défaisaient les gouvernements depuis leur journal de Toulouse est révolu. Jean-Michel Baylet ne sera donc pas ministre de la Défense, ni même de l'Agriculture. Mais il renoue avec une fonction déjà occupée dans le gouvernement de Michel Rocard en 1988, débarrassé cette fois de la tutelle du ministre de l'Intérieur. De la même manière qu'il s'était évertué à l'époque à désarmer les « pays » voulus par Dominique Voynet, ce notable incontournable du Sud-Ouest a réussi à sauver une nouvelle fois les départements menacés de disparition,...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant