Bataille de Pokémon à l'ossuaire de Douaumont

le
0
À Douaumont, les monuments en hommage aux soldats musulmans et israélites ont été transformés en pokestops.
À Douaumont, les monuments en hommage aux soldats musulmans et israélites ont été transformés en pokestops.

Ces visiteurs qui se promènent entre les croix de l'ossuaire de Douaumont, le nez sur leur portable, ne cherchent pas à en savoir un peu plus sur ce lieu de recueillement, où sont inhumés plus de 130 000 soldats français et allemands morts lors de la Première Guerre mondiale. Ils jouent. Plus précisément, ils se battent. Sur leur portable, ils tapent frénétiquement sur un Pokémon ennemi parce que, voyez-vous, ils se trouvent dans une arène, cet endroit fort convoité que les bons joueurs de Pokémon Go tentent de contrôler. « On s'en est aperçu parce que les gens déambulaient avec un portable devant la tête, sur la nécropole et dans l'ossuaire proprement dit, explique Olivier Gérard, le directeur du site. Je m'y suis intéressé et des gens m'ont gentiment montré l'application et m'ont signalé que l'ossuaire était une arène. »

À Douaumont, nul lieu de recueillement n'est épargné par Pokémon Go. Les monuments en hommage aux soldats musulmans et israélites ont été transformés en pokestops (où le joueur peut récupérer des objets ou des créatures), tout comme la plaque commémorant la célèbre poignée de main entre François Mitterrand et Helmut Kohl en 1984...

« Lieu sympa »

L'ossuaire est sans doute le premier site français à forte valeur historique et mémorielle ainsi outragé par Pokémon Go, lancé fin juillet dans l'Hexagone. À l'étranger, le musée de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant