Bataille de Mossoul : un journaliste de CNN pris dans une fusillade

le
0
Le journaliste britannique Nick Paton, avec les peshmergas depuis le lancement de l'offensive sur Mossoul, a été pris dans une fusillade.
Le journaliste britannique Nick Paton, avec les peshmergas depuis le lancement de l'offensive sur Mossoul, a été pris dans une fusillade.

L'armée irakienne et les combattants kurdes ont lancé lundi l'offensive pour libérer la ville de Mossoul, deuxième ville d'Irak, aux mains de l'État islamique depuis 2014. Ville stratégique, de nombreux assauts y ont été donnés pour la libérer des mains de Daech. Nick Paton fait partie des rares journalistes à suivre le conflit aux côtés des peshmergas. Durant la journée de mardi, plusieurs tirs sont échangés. Une voiture, semble-t-il appartenant à l'EI, est prise pour cible par des missiles irakiens alors qu'elle tente de quitter la ville. Derrière un pick-up, le journaliste détaille les faits. Alors que la situation semble se calmer, des rafales provenant des troupes de Daech touchent le convoi. Le journaliste britannique a tout juste le temps de s'accroupir, tout comme son caméraman à qui il demande de « rester dans la voiture ».

À l'heure actuelle, plus d'un million de personnes vivent encore à Mossoul. Une situation qui inquiète L'ONU, car en cas de fuite des habitants, la capacité des six centres de réfugiés, construits par les Nations unies, est de seulement 120 000 places. « Dans le pire des cas, nous allons littéralement vers la plus grande opération humanitaire dans le monde en 2016 », annonce Lise Grande, coordinatrice humanitaire de l'ONU pour l'Irak.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant