Baromètre Ipsos-"Le Point" : Hollande -1, Sarkozy +6, Juppé stable

le
0
Alain Juppé et François Hollande, ici en 2013.
Alain Juppé et François Hollande, ici en 2013.

Difficile pour François Hollande de tirer profit d'une émission télévisée quand, dans le même mouvement, l'affaire Fraisse, les cafouillages de Christian Eckert et l'affaire Jouyet-Fillon viennent troubler le message. Le chef de l'État perd un point à 15 % de bonnes opinions dans notre baromètre Ipsos-Le Point de novembre. Les amplitudes se lisent de manière plus nette quand on analyse finement son score. Ainsi, l'affaire Rémi Fraisse le pénalise chez les 18-24 ans, où il perd la moitié de ses soutiens en tombant à 13 % (contre 26 % le mois précédent). Idem chez les sympathisants écologistes : François Hollande recule de 19 points pour ne bénéficier que de 18 % de bonnes opinions.>> Retrouvez l'intégralité du baromètre Ipsos-Le PointEn revanche, sa rencontre avec les Français sur TF1 a eu un impact positif auprès des séniors (donc le coeur du public de la télévision) : il passe ainsi de 8 à 24 % d'opinions favorables chez les 70 ans et plus. Il regagne aussi du terrain chez les sympathisants PS - de 40 à 44 % -, chez qui il était tombé à 32 % en septembre.Alain Juppé domineDe son côté, Manuel Valls est stable, avec 33 % de bonnes opinions. Lui aussi subit, mais dans une moindre mesure, le contrecoup de l'affaire Fraisse auprès des jeunes (35 %, - 9 points) et des sympathisants écologistes (31 %, - 6 points). Le Premier ministre est moins exposé. Il retrouve aussi des couleurs chez les sympathisants UMP...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant