Ban Ki-moon demande à Djakarta de renoncer aux exécutions

le
0
BAN KI-MOON APPELLE L'INDONÉSIE À RENONCER AUX EXÉCUTIONS
BAN KI-MOON APPELLE L'INDONÉSIE À RENONCER AUX EXÉCUTIONS

NATIONS UNIES (Reuters) - Le secrétaire général des Nations unies a demandé samedi à l'Indonésie de renoncer à exécuter dix prisonniers condamnés à mort pour trafic de drogue, dont un Français, Serge Atlaoui.

Djakarta a pour l'instant informé sept des dix condamnés à mort, dont deux Australiens et un Nigérian, qu'ils seraient exécutés dans les jours à venir, peut-être dès mardi.

Des ressortissants du Brésil, du Ghana et des Philippines sont également dans le couloir de la mort. Le Français Serge Atlaoui ne fait pas partie de la prochaine vague d'exécutions.

Les Nations unies s'opposent à la peine de mort, quelles que soient les circonstances, et dans un communiqué, le porte-parole de Ban Ki-moon a indiqué que le secrétaire général de l'Onu implorait le président Joko Widodo "d'envisager au plus vite un moratoire sur l'application de la peine de mort avant d'avancer vers l'abolition."

Arrivé au pouvoir en octobre, le président indonésien Joko Widodo a jusqu'à présent rejeté les appels à la clémence des autorités de plusieurs pays dont des ressortissants attendent actuellement dans "le couloir de la mort".

(Michelle Nichols,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant