Bagdad, ville martyre

le
0
L'attentat qui a fait plus de 200 morts dans la nuit de samedi à dimanche à Bagdad est l'un des plus meurtriers que la capitale irakienne ait connus depuis dix ans. 
L'attentat qui a fait plus de 200 morts dans la nuit de samedi à dimanche à Bagdad est l'un des plus meurtriers que la capitale irakienne ait connus depuis dix ans. 

Le bilan s'est encore alourdi lundi. Au moins 213 personnes ont été tuées à Bagdad dans l'attentat-suicide à la voiture piégée revendiqué par le groupe djihadiste État islamique (EI). Cette attaque perpétrée dans la nuit de samedi à dimanche dans une rue bondée du quartier commerçant de Karrada a également fait plus de 200 blessés. C'est la plus meurtrière à frapper la capitale irakienne depuis dix ans.

L'énorme déflagration a provoqué des incendies dans plusieurs immeubles et échoppes. Les rues du quartier étaient jonchées de décombres et la recherche puis l'identification des victimes pourraient être très longues. Le Premier ministre, Haïder al-Abadi, a annoncé un deuil national de trois jours et a promis que les commanditaires de cette opération seraient punis. Les images, diffusées par la chaîne de télévision ABC, témoignent de la violence de l'attaque.

Cet attentat met en lumière, selon l'AFP, l'incapacité du pouvoir irakien à instaurer des mesures de sécurité efficaces à Bagdad. Malgré ses revers militaires sur le terrain face aux troupes gouvernementales, l'EI parvient, en effet, à frapper au coeur même de la capitale.

Le politologue américain Ian Bremmer a publié sur son compte Twitter une carte de Bagdad représentant toutes les attaques terroristes commises dans la ville depuis dix ans. Les rues de la capitale irakienne disparaissent sous les points rouges.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant