Bac : de nouveaux droits pour les recalés

le
0
En cas d'échec, les lycéens pourront désormais redoubler au moins une fois dans leur lycée.
En cas d'échec, les lycéens pourront désormais redoubler au moins une fois dans leur lycée.

Décidément, le bac n'est plus ce qu'il était. Le couperet de fin de scolarité, obtenu désormais par plus de 70 % d'une génération, s'est émoussé, même si avec sa kyrielle d'épreuves, il continue d'empoisonner le troisième trimestre des terminales et de faire figure de « rite de passage ».

Le dernier toilettage en date vient de paraître au Journal officiel : finis, les « vous irez tenter votre chance ailleurs » aux lycéens un peu trop désinvoltes. Désormais, les recalés - ils sont un peu moins de 20 % en série générale, 30 % en série professionnelle -  auront le droit de redoubler une fois (une fois seulement !) dans leur lycée.

Ce droit à une nouvelle préparation aux examens dans leur établissement d'origine concerne les élèves du public et du privé sous contrat ayant échoué au baccalauréat, au brevet de technicien, au CAP ou au BTS, dans les voies générale, technologique et professionnelle, précise le décret publié mardi au Journal officiel. Il entre en vigueur à la rentrée 2016.

Dispense de cours

Mieux. La nouvelle inscription se fera « le cas échéant selon des modalités adaptées au niveau des connaissances et compétences » que l'élève « a acquises dans les matières d'enseignement correspondant aux épreuves de l'examen », ajoute le décret. En clair, les élèves pourraient être dispensés de suivre certains cours.

À chaque rentrée scolaire, des organisations lycéennes...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant