Avec ses Rafale, la France enterre la révolution égyptienne

le
5
Un avion Rafale de l'armée française survolant l'Irak en septembre 2014 (photo d'illustration).
Un avion Rafale de l'armée française survolant l'Irak en septembre 2014 (photo d'illustration).

La France a sans doute réalisé le plus grand coup commercial de l'Égypte post-révolutionnaire en annonçant la conclusion d'un contrat de 24 avions de chasse Rafale et d'une frégate Fremm avec l'Égypte du président Abdel Fattah al-Sissi. Mais, en signant lundi cet accord d'un montant de 5,2 milliards d'euros, Paris va définitivement consacrer son coup d'État contre l'ex-président Mohamed Morsi réalisé le 3 juillet 2013, au lendemain de vastes manifestations populaires réclamant son départ. Et apporter son blanc seing à la sanglante répression de toute opposition menée par le nouvel homme fort de l'Égypte, notamment les Frères musulmans : en un an et demi, 1 400 partisans de Morsi ont été tués, au moins 15 000 emprisonnés et 1 500 condamnés à mort, un record mondial.

Se félicitant de la nouvelle, le président François Hollande a précisé jeudi soir dans un communiqué que l'État français s'était "pleinement engagé dans cette négociation" et, "par son implication", "a(vait) permis les conclusions de ce contrat". "Ces équipements permettront à l'Égypte d'accroître sa sécurité et de jouer tout son rôle au service de la stabilité régionale", a précisé le chef d'État. Car les priorités de la France ont désormais changé dans la région.

Nouvelle donne géopolitique

Autrefois soutien, bien que timide, des révolutionnaires égyptiens, Paris possède désormais en la personne du président Abdel Fattah al-Sissi l'un des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le samedi 14 fév 2015 à 11:34

    M1360996, je vous pose une question : " qui va payer la différence entre le coût de production et le prix de vente de ces "Rafales"???

  • M8252219 le vendredi 13 fév 2015 à 16:04

    Ce n'est pas avec cela qui va combattre son opposition, c'est grotesque que de le prétendre!!!!!

  • bordo le vendredi 13 fév 2015 à 15:46

    Ben c'est le point. Les F16 égyptiens de sont pas des mauvaises bécanes, mais ils ont les jambes trop courtes, 600 km d'autonomie. Or les égyptiens n'ont pas de ravitailleurs. Le Rafale mene des missions de combat de 1500km et peut changer de mission en vol. Donc pour vouloir ce type de machines il faut être au moins une puissance régionale, en effet.

  • M1360996 le vendredi 13 fév 2015 à 15:17

    Entre Sissi et les fadas des Freres Musulmans/Morsi, j'ai vite fait nom choix. Tres bon point pour Hollande.

  • bordo le vendredi 13 fév 2015 à 14:29

    Le Point faiblit beaucoup comme journal, je trouve. Qui a torpillé la démocratie en Egypte sinon le parti de Morsi, qui, rappelons-le tout de même, tendait la main aux djihadistes en Syrie, qui sont devenus l'Etat Islamique.