Avec NKM à la chasse aux parrainages

le
0
Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate déclarée à la primaire de la droite, en quête de ses parrainages.   
Nathalie Kosciusko-Morizet, candidate déclarée à la primaire de la droite, en quête de ses parrainages.   

Une chasse aux parrainages, des invités-surprises et? une paire de fesses. Voilà ce qui pourrait résumer la matinée ensoleillée de Nathalie Kosciusko-Morizet, jeudi, sur la côte bauloise. Cette fois-ci, pas de stand sur le marché, comme les deux jours précédents. Non, ce matin-là, c'est Franck Louvrier, l'ex-conseiller de communication de Nicolas Sarkozy, l'homme de (presque) toutes ses batailles, qui la reçoit.

Celui qui espère devenir le député de la septième circonscription de Loire-Atlantique est fier d'accueillir son amie « Nathalie », nouvelle bête noire de l'ancien président, dans sa permanence de campagne, rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny. Fier de sa bibliothèque pleine à craquer, que ne manque pas de moquer NKM : « Vous pensez qu'il y a du Nietzsche, du Kant, mais en fait, ce ne sont que des bouquins politiques qu'on t'a donnés, Franck ! » Fier également de son mur constellé de photos de lui et de Nicolas Sarkozy, et de la « firme », l'équipe de campagne de 2007. Ravi aussi de son petit effet en montrant la photo parue dans Paris Match d'Emmanuel Macron et de sa femme, main dans la main, croisant un nudiste sur une plage de Biarritz. Lui est hilare. NKM, elle, est bouche bée.

La Baule, repaire de la droite parisienne

Il n'y a qu'à jeter un oeil sur les deux fils de Nathalie Kosciusko-Morizet, les yeux rivés sur leurs smartphones, les doigts tapotant frénétiquement...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant