Autriche : les deux candidats à égalité

le
0
Norbert Hofer, le candidat de l'extrême droite FPÖ.
Norbert Hofer, le candidat de l'extrême droite FPÖ.

À 17 heures, heure de fermeture des bureaux de vote, les sourires sont un peu forcés au siège du FPÖ. Certes, son champion, Norbert Hofer, est en tête, mais d'un cheveu, puisqu'il totalise, selon les estimations de la télévision publique ORF, 50,2 % des voix. Une « avance » qui entre dans la marge d'erreur. La victoire que l'on croyait acquise n'est plus si sûre et, si elle se confirme, elle sera beaucoup moins triomphale qu'attendu. Puis, une nouvelle estimation le donne perdant. C'est, quelques minutes plus tard, Van der Bellen qui compte 50,1 % des suffrages. Les Verts exultent et se reprennent à espérer. Étant donné la faiblesse de l'écart, il est fort possible que les Autrichiens ne sachent pas dès ce soir qui sera leur président.

Quelque 6,4 millions d'électeurs étaient appelés, ce dimanche, à désigner un successeur au social-démocrate Heinz Fischer, qui achève son deuxième mandat. Les résultats définitifs ne seront communiqués que lundi, une fois décomptés les bulletins des 900 000 électeurs qui ont demandé à voter par correspondance, soit plus de 14 % du corps électoral, un record. Ce vote par correspondance, intégré aux premières estimations des instituts de sondage, est d'ordinaire défavorable au FPÖ.

Le premier tour avait créé la surprise avec la déroute des partis traditionnels (social-démocrate et conservateur), le deuxième semble être à la hauteur avec un report de voix beaucoup plus...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant