Augmentation de 4 000 euros brut : les explications de Xavier Bertrand

le , mis à jour le
0
Le président des Hauts-de-France a démenti toute augmentation en douce de son salaire pour son poste de président d?agglomération de Saint-Quentin.
Le président des Hauts-de-France a démenti toute augmentation en douce de son salaire pour son poste de président d?agglomération de Saint-Quentin.

« Si je voulais faire du pognon, je ferais autre chose que de la politique. » Accusé de s'être octroyé une augmentation de son salaire comme président de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin, Xavier Bertrand n'y va pas par quatre chemins : sur Europe 1, il s'est défendu de toute opération « en douce » pour compenser la perte de salaire due au renoncement de ses mandats de député et de maire. « Moi, je me suis augmenté de 4 000 euros ? Et puis quoi encore ? J'ai un peu de mal à accepter qu'on dise que j'ai augmenté en douce mon salaire alors que mon revenu aujourd'hui est de 5 000 euros inférieur [à ce qu'il était avant son élection à la région, NDLR] », a expliqué le président des Hauts-de-France.

De fait, quand il était député et maire de Saint-Quentin, Xavier Bertrand ne pouvait rien percevoir pour son poste de président de la communauté d'agglomération de Saint-Quentin puisqu'il aurait alors dépassé le plafond autorisé de 12 000 euros.

Manque à gagner

Après avoir quitté ses fonctions de maire et député, l'ancien ministre du Travail touche une double rémunération, pour son poste de président de région et de président de la communauté de communes. « Depuis que j'ai annoncé ma candidature à la tête de la région, j'ai dit à chaque fois que je quitterai mes fonctions de maire - j'y suis obligé - et de député, alors que, là, je peux cumuler jusqu'en 2017....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant