Au Vietnam, des immeubles reliés par des ponts aériens

le
2

EN IMAGES - Les architectes et auteurs du pavillon vietnamien à l’Expo universelle de Milan ont imaginé un complexe de trois tours résidentielles verdoyantes à Ho Chi Minh-Ville.

À Ho Chi Minh-Ville, l’un des poumons économiques du Vietnam, l’accroissement de la population bat toujours son plein! Pour répondre aux demandes accrues de logements, le cabinet d’architectes vietnamiens, Vo Trong Nghia Architectes, propose de construire un complexe de tours résidentielles recouvert par une végétation luxuriante. Le clou de ce projet reste la liaison entres les édifices par des ponts aériens.

Les trois tours de 22 étages prévues pour accueillir 720 appartements prendront place sur un terrain de 67.000 mètres carrés situé entre deux rivières, situées à seulement trois kilomètres du centre-ville d’Ho Chi Minh-Ville. Si aucune date n’a été publiée pour le début des travaux, tous les habitants pourront jouir d’un balcon planté de bambous. L’espèce végétale a été choisie pour protéger des rayons du soleil, rafraîchir les intérieurs et améliorer la qualité de l’air dans cette ville au climat tropical.

L’architecture des immeubles et des balcons est censée rappeler les images d’une vagues afin d’adoucir un paysage urbain en pleine expansion. La végétation abondante vient quant à elle calmer le jeu du tout béton dans la ville.

Un jardin linéaire sur les toits

Pour relier les toits-jardins bordés d’arbres grandeur nature, les architectes vietnamiens ont élaboré une idée originale: aménager deux ponts aériens. Leurs structures portantes en forme de fer à cheval s’illumineront la nuit. «Alors que d’autres projets de développements accélèrent la perte de verdure dans la ville, le pont vert et la façade verte de ce projet sont considérés comme un dévouement au confort des habitants», déclarent les architectes du cabinet Vo Trong Nghia.

Des fleurs de lotus pour le pavillon vietnamien à Milan

Ces derniers ont déjà fait parler d’eux le mois dernier en dévoilant un projet quasi-similaire pour un nouveau campus universitaire de 5000 étudiants à Ho Chi Minh-Ville, avec une façade en damier et d’immenses écrans de verdure. Mais c’est à Milan que l’on peut constater de leur génie...

Dans le cadre de l’Expo universelle 2015 qui se tient dans la ville italienne, les architectes ont été choisis pour concevoir le pavillon de leur pays. D’une superficie de 887 m², le bâtiment est dissimulé par 25 colonnes réalisées à base de fleurs de lotus, une fleur locale qui possède la capacité de purifier le milieu dans lequel elle se développe. Des plantations viennent agrémenter l’ensemble, ce qui donne l’impression d’être face à un jardin suspendu.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2796558 le jeudi 1 oct 2015 à 12:29

    MEFIEZ VOUS CE SONT DES ARNAC.LEURS PROJETS SONT IMAGINAIRES Si gné un vietnamien de Parisi

  • generikz le jeudi 1 oct 2015 à 04:40

    Pas du tout le premier projet de ce type...https://en.wikipedia.org/wiki/The_Pinnacle@Duxton