AU TRIBUNAL DE L'INTERNET ! Faut-il obliger les sites à trier les avis des consommateurs ?

le
1
Faut-il une nouvelle obligation légale pour les plateformes qui publient des avis de consommateurs ?
Faut-il une nouvelle obligation légale pour les plateformes qui publient des avis de consommateurs ?

« Votre avis m'intéresse »? Plus de la moitié des consommateurs font confiance aux avis en ligne. Surtout lorsqu'ils sont négatifs. Et pourtant, une grande partie de ces témoignages publiés sur les réseaux sociaux, forums et sites dédiés sont des faux !

La rédaction de critiques infondées pour vanter ou dézinguer le dernier bijou technologique d'un géant de la distribution, d'un site de vente en ligne ou d'un restaurant, est devenue monnaie courante. Mieux, c'est une véritable stratégie marketing pour certaines entreprises qui vont jusqu'à sous-traiter cette fraude à des prestataires off shore, spécialistes de la publication massive de faux avis. L'objectif est bien sûr de promouvoir leurs produits tout en dénigrant ceux de la concurrence.

Autre technique bien connue pour tromper le chaland, celle qui consiste à reléguer les avis négatifs en fin de liste ou à ne publier que les avis positifs. Des blogueurs sont aussi parfois rémunérés par des marques pour rédiger des commentaires élogieux sur leurs produits? De quoi démystifier l'aura de convivialité du bouche-à-oreille numérique  !

Un rédacteur condamné

Débusquer les anomalies est un véritable casse-tête pour les enquêteurs de la DGCCRF (répression des fraudes). Ces derniers ont néanmoins multiplié les contrôles, aboutissant à la condamnation de plusieurs entreprises et de leurs dirigeants. En juin 2014, la société gestionnaire d'un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • odnaz le lundi 9 nov 2015 à 09:43

    Ce n'est pas la banquise qui fond, ce sont nos libertés .... et à une vitesse qui fait peur : le matraquage indécent du catastrophisme climatique de la COP21, la surveillance et "régulation" d'internet, les lois dans tous les pays protégeant la pensée unique sous couvert de protection des minorités sensibles, la réécriture de l'Histoire, les limitations en tout genre et en tous lieux, .... Le 21 ème siècle me semble devoir être un siècle de régression dramatique.