Attentats : Younès, le petit frère d'Abaaoud, voudrait se venger

le
0
Le petit frère d'Abdelhamid Abaaoud (photo)  souhaite venger la mort de celui qui l'avait mené en Syrie.
Le petit frère d'Abdelhamid Abaaoud (photo)  souhaite venger la mort de celui qui l'avait mené en Syrie.

Younès Abaaoud est encore un adolescent. Mais plutôt que de jouer au soldat sur sa console de jeux, il a rejoint les rangs de l'organisation terroriste État islamique (EI) en Syrie, et pose désormais avec de vraies armes de guerre. C'est son grand-frère, Abdelhamid Abaaoud, suspecté d'être l'un des cerveaux des attentats de Paris, qui l'aurait convaincu de partir faire le djihad. Younès n'avait alors que 13 ans. Trois semaines ou presque après les attentats qui ont frappé Paris, son visage est réapparu sur les réseaux sociaux. Et cela n'a strictement rien de rassurant.

À en croire le journal flamand

Laatste Nieuxs, qui en a d'abord fait l'écho, Younès chercherait à « venger son frère ». Surnommé par Daech « le plus jeune des djihadistes étrangers », il serait en route vers l'Europe pour mettre en ?uvre son plan morbide. « Abu Omar al-Soussi [le nom de guerre d'Abdelhamid Abaaoud, NDLR] est mort en martyr, mais son frère est toujours en vie. Nous sommes en route vers vous, adorateurs de la croix », indique le message visible sur Facebook.

Les lionceaux du califat

Le terrible dessein de Younès Abaaoud n'est pas sans rappeler celui d'autres jeunes djihadistes. En mars 2015, une vidéo diffusée par le groupe EI mettait en scène un adolescent d'une quinzaine d'années exécutant d'une balle dans la tête un prisonnier suspecté d'être un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant