Attentats : les ahurissantes négligences de l'antiterrorisme belge

le
0
Les trois suspects de l'attaque contre l'aéroport de Bruxelles.
Les trois suspects de l'attaque contre l'aéroport de Bruxelles.

L'antiterrorisme belge a-t-il fait preuve de négligences dans le suivi des djihadistes ? C'est ce qu'assure ce mercredi Le Parisien. Selon le quotidien, le kamikaze de la station Maelbeek, Khalid El Bakraoui, et l'« homme au chapeau » Mohamed Abrini étaient dans le viseur de l'antiterrorisme belge.

Le terroriste du métro bruxellois a ainsi été arrêté et placé en garde à vue le 21 octobre dernier dans le cadre d'une enquête sur l'achat suspect de chargeurs de kalachnikov, révèle Le Parisien. Alors en liberté conditionnelle, Khalid El Bakraoui est placé sur écoutes. Si les échanges ne concernent pas les attentats, mais font état de l'importance d'écouler un « lot » et de trouver des acheteurs pour « un chat de race spéciale », la perquisition menée à son domicile révèle de troublantes découvertes.

Islam radical

En fouillant dans l'ordinateur de l'ancien braqueur de 27 ans, les forces de l'ordre découvrent « de nombreux chants et vidéos glorifiant le djihad armé », affirme Le Parisien qui cite une source proche de l'enquête. Quant à ses conversations Facebook et ses recherches YouTube, elles concernent avant tout l'islam radical.

Si les informations sont transmises à la section antiterroriste de la police fédérale, Khalid El Bakraoui, dont l'organisation État islamique assure qu'il est à l'origine avec son frère Ibrahim des attaques de Bruxelles, mais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant