Attentats de Paris : la France et la Belgique main dans la main pour enquêter

le
0
Bernard Cazeneuve et son homologue belge, le 15 novembre 2015.
Bernard Cazeneuve et son homologue belge, le 15 novembre 2015.

Les premiers éléments de l'enquête sur les attaques terroristes mettent en lumière des liens avec la Belgique. On a ainsi appris que trois frères impliqués dans les attaques, de nationalité française, auraient résidé en Belgique, ce qu'a confirmé Bernard Cazeneuve au cours d'une conférence avec le ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon : "Les attentats abjects qui nous ont frappés vendredi ont été préparés à l'étranger et ont mobilisé une équipe en Belgique et des complices en France." "Ceux qui étaient en Belgique et qui ont contribué à l'organisation de ces attentats n'étaient pas connus des services français", a d'ailleurs répété le ministre de l'Intérieur français, confirmant les informations du procureur de la République François Molins.

"Démanteler les trafics d'armes"

Bernard Cazeneuve a insisté sur la ccopération avec nos voisins belges : "La Belgique et la France sont unies dans la lutte contre le terrorisme." "Ce que je veux dire, c'est la détermination des gouvernements à travailler ensemble et à développer un très haut niveau d'entraide judiciaire pour que l'ensemble des filières qui peuvent agir dans un cadre transfrontalier puissent être démantelées", a-t-il réclamé.

Le ministre de l'Intérieur a annoncé que "la France a demandé des contrôles systématiques aux frontières intérieures de l'Union européenne". "Nous sommes dans des urgences, il faut agir vite et avec efficacité", a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant