Attentats de janvier : un joggeur évoque un complice de Coulibaly

le , mis à jour le
1
Selon Romain, Coulibaly n'est pas son agresseur, même si l'arme utilisée appartient à l'assaillant de l'Hyper Cacher. Image d'illustration.
Selon Romain, Coulibaly n'est pas son agresseur, même si l'arme utilisée appartient à l'assaillant de l'Hyper Cacher. Image d'illustration.

Le 7 janvier 2015, toute la France est sous le choc de la tuerie à Charlie Hebdo qui a coûté la vie à Charb, Wolinski ou Bernard Maris. Pourtant, le soir de l'attaque, un autre événement se déroule. Un joggeur est blessé par des tirs d'arme à feu sur la coulée verte de Fontenay-aux-Roses, en banlieue parisienne. Touché à trois reprises, il arrive à s'enfuir. Quelques jours plus tard, on apprend que l'arme qui a blessé le joggeur est la même que celle utilisée par Amedy Coulibaly, le preneur d'otages de l'Hyper Cacher. Un an après, Romain, 33 ans, témoigne sur BFM TV et affirme que son agresseur n'est pas Coulibaly.

Son agresseur avait « la peau claire »

Il raconte : « Je ne sais pas trop ce qui se passe au début. J'ai l'impression qu'un feu d'artifice me tombe dessus parce que j'ai senti une odeur de poudre. » Il entend ensuite des pas se rapprocher de lui. « Je vois quelqu'un qui arrive à un mètre de moi et qui me braque (...), je regarde le pistolet en premier, et ensuite je regarde son visage, ses yeux », se souvient-il. Il réussit à s'enfuir et garde une image précise de son agresseur : il s'agit d'un homme « massif », mesurant entre 1 m 75 et 1 m 80, à la couleur de peau « claire ». Selon lui, il ne s'agissait pas d'un homme noir. « Pour moi, ce n'était pas Amedy Coulibaly qui m'a tiré dessus », soutient Romain, redoutant que l'homme qui lui a tiré dessus soit toujours en...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • grinchu1 le mardi 5 jan 2016 à 10:02

    à 1 mètre il l'a loupé ???