Attentat en Turquie : nouveau cauchemar dans les rues d'Ankara

le
0
L'explosion, d'une extrême violence, s'est produite dans un quartier très animé et où sont installées de nombreuses institutions publiques.
L'explosion, d'une extrême violence, s'est produite dans un quartier très animé et où sont installées de nombreuses institutions publiques.

Nouvelles scènes d'horreur et de chaos à Ankara dimanche soir. Une fois de plus, la capitale turque a été frappée de plein fouet par le terrorisme. En fin d'après-midi, une voiture piégée est venue se faire exploser contre un bus municipal, dans le quartier de Kizilay, au c?ur de la cité anatolienne. Selon le ministre de la Santé, l'attaque a fait au moins 34 morts (des civils) et 125 blessés. Et le bilan devrait s'alourdir.

Lire aussi Attentat à Ankara : au moins 34 morts et 125 blessés

L'attaque ? non revendiquée ? a eu lieu dans un quartier très fréquenté de la capitale, aux abords d'un important n?ud de transports en commun où se trouvent de nombreux commerces. Kizilay est également connu pour abriter de nombreux ministères et institutions turques (le Parlement, l'état-major des armées, etc.). Mais, une fois de plus, les mesures sécuritaires sur place n'auront pas suffi.

En cinq mois, c'est la troisième fois que la capitale turque est touchée par un attentat. En octobre, deux kamikazes ? membres supposés de l'État islamique ? se sont fait exploser au beau milieu d'une marche pour la paix. Le bilan fut tragique : 109 morts. Quatre mois après seulement, le 17 février, dans ce même quartier de Kizilay, une attaque-suicide contre un bus de l'armée a coûté la vie à 29 personnes. Une attaque dans le c?ur...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant