Attentat de Nice : les révélations du meilleur ami du tueur

le
0
Mohamed Lahouaiej Bouhlel  
Mohamed Lahouaiej Bouhlel  

À 73 ans, il était l'ami français du tueur. Près de 15 jours après l'attaque meurtrière perpétrée par Mohamed Lahouaiej Bouhlel sur la promenade des Anglais à Nice, son meilleur ami a décidé de se confier à Paris Match. Il décrit notamment les derniers jours du terroriste et son changement de comportement qu'il estime remonter à environ un mois : « Cinq jours avant l'attentat, il m'a appelé de la Promenade, il se baladait à vélo, il est passé prendre un café à la maison. Je lui ai dit : « Tu es triste, tu es penaud, Momo, c'est à cause de ton divorce ? Tu te sens seul ? » Il m'a répondu : « Non, ça va, ça va », mais il baissait la tête (?) j'ai pensé qu'il n'osait pas m'annoncer une mauvaise nouvelle, ou un problème. J'ai essayé de savoir, en vain. Il était venu dîner fin juin à la maison, on était cinq ou six, tous mes amis ont pensé la même chose. Momo était ailleurs. Il ne nous regardait plus dans les yeux. Avant de conclure : « Il a changé il y a exactement un mois. » Même si depuis, d'autres éléments de l'enquête ont laissé penser que l'homme avait prévu depuis plusieurs mois de passer à l'acte, ce changement de comportement rapide évoqué par son ami rappelle les propos du ministre quelques heures après l'attentat qui évoquait alors une « radicalisation express ». Une théorie également soutenue par l'homme de 73 ans : « J'ai lu qu'il avait préparé l'attentat depuis l'an dernier. C'est possible mais...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant