Attentat de Nice : 1 250 témoins numéro 1

le
0
Fortement décriées, les 1 250 caméras de vidéosurveillance de Nice ont enregistré tout ce qui s?est passé au cours de la soirée du 14 juillet. 
Fortement décriées, les 1 250 caméras de vidéosurveillance de Nice ont enregistré tout ce qui s?est passé au cours de la soirée du 14 juillet. 

Ce sont les témoins les plus précieux de l'attentat de Nice. Fortement décriées, les 1 250 caméras de vidéosurveillance de la ville ont enregistré tout ce qui s'est passé au cours de cette soirée. Et permettent de suivre le conducteur à la trace.

Lire ce qu'a dit le procureur de la République François Molins.

Sur ces images, on voit que celui-ci arrive en vélo à l'endroit où est stationné le camion qui va lui servir d'arme, dans les quartiers est de la ville. Il met son vélo dans la remorque, et se met au volant du véhicule. Il démarre, passe par Favron, Magnan, puis déboule sur la promenade des Anglais. « On voit bien, sur ce film, qu'entre le moment où le camion arrive sur la promenade et celui où le chauffeur est abattu, il ne se passe pas 45 secondes, relève Anthony Borré, directeur du cabinet de Christian Estrosi. Comment voulez-vous alors arrêter un camion de 15 tonnes qui roule à 90 km/h ? On ne peut rien faire. »

C'est en visionnant les images enregistrées par les caméras, dans le PC installé sous la mairie, que Christian Estrosi et Anthony Borré vont mesurer très vite l'ampleur du drame. Et qu'il y a bien plus que 25 morts comme on l'affirme alors.

Ces images ont été saisies par la justice. Elles vont permettre aux enquêteurs de reconstituer, minute par minute, le fil de la soirée. Elles...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant