Attentat d'Ankara : qui se cache derrière les Faucons de la liberté ?

le , mis à jour le
0
L'attaque contre un bus militaire à Ankara a été revendiquée par les Faucons de la liberté du Kurdistan, habitués des actions violentes.
L'attaque contre un bus militaire à Ankara a été revendiquée par les Faucons de la liberté du Kurdistan, habitués des actions violentes.

Deux jours après l'attaque meurtrière contre des bus de l'armée, en plein c?ur d'Ankara, qui a coûté la vie à 28 personnes et fait une soixantaine de blessés, l'affaire prend une nouvelle tournure. Vendredi, en fin d'après-midi, le groupe TAK (Teyrêbazên Azadiya Kurdistan), ou Faucons de la liberté du Kurdistan, a revendiqué l'attaque, via un communiqué sur Internet.

« Le 17 février au soir, une attaque suicide a été menée à 18 h 30 dans les rues d'Ankara par un guerrier kamikaze contre un convoi de soldats de la République turque fasciste », explique le mouvement. Une attaque censée venger les civils kurdes tués au cours des combats faisant rage dans le sud-est de la Turquie. En effet, depuis juillet, plusieurs dizaines de civils sont morts au cours de lourdes opérations militaires menées par les forces de sécurité turques dans plusieurs cités kurdes, afin de venir à bout des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), véritable bête noire d'Ankara.

Les Faucons de la liberté, groupe classé sur la liste des organisations terroristes par la Turquie, les États-Unis et l'Union européenne, est une branche armée du mouvement kurde. Fondé au milieu des années 2000, il tient à marquer sa différence et son indépendance du PKK, bien que ses membres affirment suivre le même leader : Abdullah Öcalan, emprisonné depuis 1999.

Ils se font connaître par plusieurs attaques dans l'ouest de...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant