Attaques terroristes de Paris : des interpellations en Belgique

le , mis à jour le
0
La police belge à Molenbeek, le 14 novembre 2015.
La police belge à Molenbeek, le 14 novembre 2015.

Une instruction a été ouverte en Belgique pour attentat terroriste où la police belge a procédé à plusieurs interpellations ainsi qu'à de nombreuses perquisitions, samedi 14 novembre, à Bruxelles, a annoncé le ministre belge de la Justice, Koen Geens. Le nombre d'interpellations reste flou : trois, quatre, selon le journal

La Libre Belgique, ou cinq d'après d'autres sources.

Sur son site internet, la RTBF parle de « deux à trois perquisitions liées aux attentats de Paris » et de cinq interpellations à Molenbeek, dans l'agglomération bruxelloise, considérée comme un « hameau djihadiste ». Les trois hommes interpellés en Belgique sont toutefois inconnus des services français, a indiqué le procureur de la République, François Molins, au cours d'une conférence de presse.

Une voiture louée en Belgique, retrouvée au Bataclan

« Il semblerait que les enquêteurs aient été incités à aller dans ce quartier » après que des tickets de parking de la municipalité belge ont été découverts dans l'une des voitures utilisées par les suspects, selon les médias locaux.

La justice belge enquêterait en fait sur une voiture qui aurait été louée en Belgique par un Français avant d'être retrouvée près du Bataclan à Paris, précise le parquet belge dans un communiqué.

Molenbeek, un hameau terroriste

Sur une photo postée sur le site de la télévision RTBF, on peut voir...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant