Assemblée : Royal provoque une suspension de séance avec un tweet

le
0
Ségolène Royal.
Ségolène Royal.

Royal crée une polémique avec un tweet. L'étude du projet de loi de transition énergétique a connu des soubresauts mercredi soir, après un message publié par Ségolène Royal sur Twitter. Souhaitant répondre aux critiques du député UMP Julien Aubert, la ministre de l'Écologie n'a pas apprécié que la présidente de séance UMP, Catherine Vautrin, lui refuse la parole - l'usage veut que les membres du gouvernement répondent à l'ensemble des députés après la discussion générale, et non pas à l'un d'entre eux en cours de route. Et la ministre de l'Écologie n'a pas hésité à faire connaître son opinion sur le site de microblogging.

"Mme Vautrin, UMP qui préside la séance, me refuse la parole pour répondre à l'orateur UMP. Dommage pour le débat", a écrit Ségolène Royal sur Twitter.

Rappel à l'ordre

Sans surprise, l'opposition a protesté contre cette sortie de la ministre, allant jusqu'à provoquer une suspension de séance, mais aussi la venue de Claude Bartolone au Palais-Bourbon pour un rappel à l'ordre du règlement.

Le président PS de l'Assemblée a ainsi réexpliqué que "la présidence ne doit être mise en cause en aucune circonstance, ni par les députés ni par les membres du gouvernement, et cela, quels que soient les moyens, traditionnels ou électroniques, puisque dans cette maison, on ne cesse de se moderniser et évoluer".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant