Assassinat d'Hervé Gourdel : le coup de fil de Sarkozy qui fâche

le
0
Nicolas Sarkozy lors de son meeting de campagne à Lambersart, le 25 septembre 2014.
Nicolas Sarkozy lors de son meeting de campagne à Lambersart, le 25 septembre 2014.

Alors que Nicolas Sarkozy, lors de son meeting à Lambersart jeudi soir, invitait les militants à observer une minute de silence en mémoire d'Hervé Gourdel, d'autres s'indignaient d'une "récupération" politique menée par l'ex-chef de l'État de ce drame. Il aurait en effet téléphoné mercredi à la famille de l'otage assassiné en Algérie pour lui témoigner son soutien. Une information largement relayée par la presse, et qui a fait sortir de leurs gonds deux députés socialistes.

"Non, il n'a pas changé"

Yann Galut, député du Cher, a estimé jeudi que "la récupération politicienne de l'assassinat d'Hervé Gourdel par Sarkozy, qui l'a en plus fait savoir à la presse, est indigne". Un commentaire posté sur Twitter avec le mot-clé "prêt à tout". "Non, il n'a pas changé", a renchéri quelques minutes plus tard le député des Alpes-de-Haute-Provence Christophe Castaner, ironisant sur le fait que "Sarkozy appelle la famille d'Hervé Gourdel et le fait immédiatement savoir à la presse".

Évoquant "le martyre infligé" à Hervé Gourdel, celui qui est candidat à la présidence de l'UMP a de nouveau apporté son soutien à la famille de la victime ce jeudi soir en ouverture de son meeting. Et d'affirmer que "ceux qui ont commis ces actes devront rendre des comptes de leur sauvagerie". Face à ce drame et à la menace terroriste, il a également appelé, jeudi soir, la France à "l'unité nationale".

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant