Art contemporain : un business artificiel ?

le
0

Dans son ouvrage "L'imposture de l'art contemporain" (Ed. Eyrolles), l’artiste Aude de Kerros dénonce l'utopie financière qui entoure l'art contemporain. Elle assure que grands collectionneurs, mécènes et administrations sont complices pour fabriquer artificiellement la cote des œuvres d’art et tirer les prix vers d'hallucinants sommets.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant